Contenu technique pour le fonctionnement du site

 
 

Soirée concert du 16 mars 2019

Enfin, nous y sommes ! Tout le monde a mis la main à la pâte pour que tout soit prêt en temps et en heure : qui pour la réception des boissons et pâtisseries, qui pour la mise en place des tables ou la décoration florale, qui pour l’installation du stand présentant en images l’action du comité et où seront vendus les articles confectionnés par nos tricoteuses/papoteuses, qui pour les achats de dernière minute…

 

 

 

 

 

 

 

Chacun est à son poste : à la caisse à l’entrée, derrière le stand du comité. L’agent de sécurité incendie surveille. Roxane et ses amies Marion et Morgane, venues en renfort, ont pris place pour assurer le service à la buvette, place qu’elles ne quitteront pas de la soirée !

 

 

 

 

Les portes s’ouvrent. Les premiers arrivants s’installent. Dans sa robe jaune bouton d’or, la chanteuse Esly, assistée de Nicolas à la console technique, entame son tour de chant et la magie opère !

 

 

 

 

Flash back :

L’aventure à commencé le 6 septembre 2018 lors du forum citoyen organisé par l’IUT de Tarbes pour inciter les étudiants de première année à s’investir dans une action de bénévolat auprès d’une association locale. De nombreux jeunes se sont présentés à notre stand et ce fut l’occasion d’échanges sympathiques et enrichissants.

Une étudiante de première année de GEA (Gestion des Entreprises et Administrations), Roxane De Castro, s’est montrée particulièrement concernée par notre action et c’est tout naturellement qu’elle a choisi le Comité 65 de l’AVH pour exercer son activité de bénévole.

Nous l’avons chargée de nous aider à organiser une opération-ressource, autrement dit une manifestation  pour récolter des fonds pour financer l’action de notre comité. C’est ainsi qu’a vu le jour le projet d’une soirée festive ouverte à tout public courant mars.

Entretemps, deux membres du comité avaient suivi une formation dispensée par la Ligue de l’Enseignement sur l’organisation d’une manifestation culturelle. Un document précieux avait été distribué recensant toutes les démarches administratives à effectuer, les assurances à souscrire, les contraintes de sécurité…

Nous nous sommes appuyées sur ce document tout au long de la préparation de l’événement.

Le démarrage fut un peu poussif : les lenteurs administratives de l’IUT, l’emploi du temps chargé de Roxane, le calendrier universitaire du premier trimestre (vacances de Toussaint et de Noël, période de révisions et partiels) ont entravé la progression de notre travail. Toutefois, Roxane s’est employée de son mieux à trouver une salle disponible et à un tarif raisonnable. Que de temps passé à solliciter les mairies des communes environnantes par mail ou par téléphone en jonglant avec les horaires d’ouverture ! Tâche ingrate. En parallèle, il fallait trouver un groupe pour l’animation musicale. Nous avions plusieurs pistes. Mais nous ne pouvions pas nous engager tant que nous n’avions ni salle ni date !

Enfin, par relations dirons-nous, le centre Léo Lagrange de Séméac nous est proposé gracieusement. La salle est libre le 16 mars, ça tombe bien, cela coïncidera avec la commémoration des 130 ans de l’AVH. Affaire conclue ! Nous sommes le 18 décembre !

Reste à trouver le groupe musical. Certains musiciens contactés dès le mois d’octobre ne sont plus disponibles pour la date fixée. Panique à bord !

Roxane négocie avec opiniâtreté et finalement nous signons un contrat avec la production de la chanteuse Esly. Soulagement !

Fin janvier, Roxane doit soutenir un rapport sur son activité de bénévole devant un jury constitué de deux enseignantes de l’IUT. Je suis invitée à assister à cet oral. Le jury apprécie l’intérêt et le côté formateur de la mission confiée à Roxane. Dans son rapport, Roxane souligne l’autonomie des membres du comité qu’elle a l’occasion de côtoyer. Dans sa conclusion, Roxane invite les gens à se rapprocher de notre association en tant que bénéficiaire comme en tant que bénévole. Satisfaction !

 

L’échéance approche, le rythme des préparatifs s’accélère ! Roxane est en stage pour deux semaines fin février dans un cabinet d’expert-comptable.

Une infographiste professionnelle de nos connaissances compose bénévolement et gratuitement l’affiche de la soirée-concert. Plusieurs membres du comité donnent un coup de main pour contacter artisans et grandes surfaces susceptibles de nous fournir en boissons et en pâtisseries. Roxane négocie les quantités, la reprise des invendus et les modalités de livraison avec un grossiste en boissons. Le SYMAT fournira les verres récupérables, le contrat est signé. Nappes, serviettes, décors de tables sont prévus. La SACEM est contactée et payée. Tout est en ordre sous l’œil vigilant de la trésorière !

Reste la partie communication. Nous contactons La Nouvelle République qui envoie un journaliste pour une longue interview. La collaboration entre une jeune étudiante bénévole et une association œuvrant pour l’autonomie de personnes handicapées l’intéresse particulièrement et il publiera un long article annonçant la soirée. Roxane contacte également plusieurs radios locales associatives qui diffusent gratuitement la publicité pour notre concert. La radio Fréquence Luz diffuse un long entretien dans l’émission Melting pot au cours duquel j’ai pu annoncer la soirée et détailler les actions du comité.

Les affiches et flyers sont commandés sur internet. Roxane et ses proches distribueront des flyers autour de la halle Marcadieu un jour de marché, sur le parking du hall de la foire exposition pendant la foire agricole ainsi que sur le site de l’Arsenal au moment de midi. Plusieurs membres du comité distribueront également affiches et flyers chez les commerçants de la ville, autour de la halle Brauhauban  et auprès de leurs connaissances. La publicité se fait également en envoyant l’affiche par mail tous azimuts : en interne à tous les membres du comité, à toutes les associations partenaires, …. Sont ciblés en particulier les lycées et les établissements d’enseignement supérieur : IUT, école d’ingénieur, STAPS. Roxane a même créé une page facebook pour l’événement !

Il n’y a plus qu’à espérer que le public sera au rendez-vous !

 

Retour à la soirée :

 

 

 

 

Quelle ambiance ! Trois heures durant, de sa voix chaude et puissante, Esly enchaîne en Français, en Anglais ou encore en Portugais ses chansons du monde, nous invitant au voyage dans l’espace et dans le temps.

Par sa gentillesse et sa proximité avec le public, par sa présence et sa simplicité, l’artiste a conquis toute l’assistance.

Certains messieurs, que je ne nommerai pas ici, sont encore tout émoustillés au seul souvenir d’avoir accueilli Esly sur leurs genoux ! Si, si, on a des preuves ! Nous avons chanté, dansé… J’ai même appris à danser le Madison !

 

Tous ensemble, ceux qui voient, ceux qui ne voient pas, ceux qui voient flou et ceux qui voient à moitié ! Oui, tous ensembles, nous avons passé une super soirée !

 

Quatre-vingt-deux entrées, des achats au stand des tricoteuses/papoteuses, des dons et la vente de pâtisseries les jours suivants : deux cents euros environ de bénéfice net. Pour un coup d’essai, sans être un coup de maître, c’est très encourageant !

 

 

Alors, peut-être à l’année prochaine, qui sait ?

 

Marie-Noëlle